La grossophobie soit l’humiliation des personnes en surpoids, à de graves conséquences sur la santé, dont on ne mesure pas l’impact. Vous en avez surement déjà entendu parler, issu du mot « fat shaming, c’est un mouvement qui s’est accéléré avec l’ère des réseaux sociaux, consistant à dénigrer, humilier et se moquer en public des personnes en surpoids. La grossophobie véhicule des messages de haine en tout genre : « Il l’ont choisi », « les gros sont fainéants », « il ne veulent pas prendre soin d’eux ». Des phrases contenant autant de préjugés les unes que les autres.

Cependant la réalité est tout autres, les mots dont ils sont victimes ont de réelles conséquences sur le leur santé. Comme la dépression, la solitude par peur d’être vu, d’être moqué. Cela peut être aussi physique avec les troubles alimentaires (boulimie…) ceci n’est qu’une infime partie d’une spirale infernale.

Etude américaine menée sur des femmes

Il y a quelques années, une étude a été menée par Rebecca Pearl, chercheuse américaine à l’université de Pennsylvanie expliquant que le fat shaming est « un cercle vicieux qui a des conséquences graves sur la santé des femmes en surpoids ». En effet, l’équipe de la chercheuse avait mesuré le degré de grossophobie dont 159 femmes étaient victimes au quotidien et l’impact sur leur moral.

Résultat ?

Verdit sans appel, les femmes qui avaient mentionné se sentir très stigmatisé par rapport à leur poids ont un syndrome métabolique triplé. Le syndrome métabolique désigne l’ensemble de signe psychologiques qui augmentent les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Alors que devons-nous retenir de tout ceci ?

Prenons conscience que la grossophobie ce n’est pas que les réseaux sociaux, il a toujours existé. La grossophobie c’est aussi un regard insistant, des messes basses, des remarques en public, des ricanements. Et d’autres formes de moqueries dévalorisantes pas obligatoirement verbales mais corporelles.

Alors soyons bienveillants et ayons du respect envers les uns et les autres !

Compte à suivre contre la grossophobie :

@graspolitique (lutte contre la grossophobie)

@lescorpscools (l’activisme 100 % gras assumé).

@l.obese.invisible (lutte contre la grossophobie)

Merci d’avoir lu cet article ! Ici un autre article à lire

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *